• souffle

    Dans la froideur du linceuil

    je m endormirais en respirant

    ton odeur mélé à la terre

    source de toute les vies

    ensevelie à jamais

    mais sur ton coeur ancré

    pour l éternité  


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :